Atelier Culinaire

31 Jan

Avec la popularité de la photographie culinaire qui ne cesse d'augmenter, au début du mois, j'ai donné mon premier atelier culinaire en collaboration avec le Studio de formation en photographie de Québec et La Folle Fourchette. Très belle façon pour s'initier à la photo délectable!

Nous parlons de l'importance du stylisme, la fraîcheur des aliments, mais surtout de la lumière. Contrairement à ce que les gens peuvent penser, il n'est aucunement nécessaire d'avoir toute une installation complexe pour faire de la belle photo.

D'ailleurs les deux photos que vous voyez ont sensiblement été fais avec la même lumière. Parfois il ne s'agit que de petits ajustements pour complètement changer l'ambiance d'une photo.

La Folle Fourchette offre toute une série d'ateliers vraiment intéressantes sur la cuisine. Ça fait d'ailleurs longtemps que je veux y participer. Super belle façon d'apprendre quelques trucs culinaires avec du bon monde sympathique en petit groupe. Regarder leur liste d'atelier ici.

Pour ceux qui s'intéressent tranquillement à la photo, je donne toute une série de cours au Studio de formation. Vous n'avez qu'à regarder leur site web pour voir si les programmes vous conviennes. Il est aussi d'avoir des cours en privée. Ecriver moi et on regarde ça ensemble.

Calendrier Folle Fourchette 2017

29 Dec

Une autre année donc un autre calendrier pour La Folle Fourchette! C'est donc le temps de mettre à jour le votre dans la cuisine.

Encore une fois j'ai participé à la création et la plupart des photos ont étées fait avec les propriétaires, Cyane et Sophie directement à la boutique. Les photos cette année sont plus diversifiés et je dois avouer que j'ai un petit faible pour la photo de fraise :)

Courrez à la boutique prendre votre exemplaire avant qu'il ne soit tous partie!!!

En mode calendrier avec @francisfontaine: ouh lalalala que ce sera beau! #design #calendar #2017 #photoshoot #plaisir

A post shared by La folle fourchette (@follefourchette) on

Si le goût de faire de la photo culinaire vous prends soudainement, j'offre maintenant un atelier culinaire directement à leurs boutique! Pour plus de détails, consulter mon autre article sur le sujet.

Eric -The Hammer- Martel-Bahoeli

11 Apr

En ce moment j'ai un beau projet avec Surmesur pour faire les portraits des ambassadeurs de la marque. Nul autre que le boxeur Québécois Éric "The Hammer" Martel-Bahoeli se trouvait à être le premier de la liste et j'ai donc eu la chance de prendre cet athlète dans son lieu d'entrainement avec un beau kit surmesur.


Je n'avais encore jamais mis les pieds dans un gym de boxe et encore moins pratiqué cette discipline. Je dois avouer que le goût d'y retourner se fait sentir. L'ambiance y est superbe et d'ailleurs ça m’a tellement facilité la tâche pour faire les photos. Comment est-ce que je pouvais rater mon coup avec cette place et "The Hammer"?

Je vous invite à suivre bahoboxing et surtout n'oublier pas de suivre Surmesur sur instagram questions de voir leurs beau travails. Si vous voulez avoir du style, c'est le compte à suivre. Pour les curieux de boxe, arrêter faire un tour à Empire Academy.

Escalade de glace & Guidon la route

1 Apr
François Lemieux

Je vous présente Ariane Brouillette et François Lemieux, deux grands explorateurs qui ont traversé les États-Unis d'un océan à l'autre en vélo! Comme ci ce n'est pas assez, ils pratiquent aussi l'escalade de glace et j'ai eu la chance la semaine dernière d'être avec eux question de faire quelque clichés. J'avais comme projet d'ailleurs d'essayer cette discipline cette saison mais manque de temps, ce sera pour l'hiver prochain.

Ariane Brouillette

Question de revenir à leur projet de l'année dernière, pour leur traverse, ils ont dû parcourir plus de 8000km et explorer douze états américains, le tout à deux roues. Je vous invite à consulter leur blogue et page Facebook si vous êtes curieux. J'en profite pour partager leur présentation sur ce projet, le 11 avril à l'Université Laval. Vous pouvez suivre l'événement sur Facebook.

François Lemieux

Nouvelle identité

28 Mar

J’ai une superbe nouvelle à annoncer! Pour couronner mes 5 années en tant que photographe autonome, je vous présente mon nouveau logo. Une identité plus assumée, représentative et qui va à merveille avec ma nouvelle branche photographique soit, la photo d’aventure.

Étant jeune, je n’avais jamais pensé avoir une vie artistique et encore moins en vivre. Lorsque je me suis lancé à mon compte, j’ai quitté une carrière déjà établie en communication dans l’unique but de suivre cette passion de la photographie. Soyons honnête, avec aucune étude en art ou en photographie, loin de moi l’idée que ça me rendrait où je suis aujourd’hui. À travers les dernières années, mon identité artistique s’est développée. Merci à Jean-Nicolas Dauwe qui, suite à la conception de mon premier logo, a accepté de faire la refonte.

La forme primaire de mes initiales a été conservée puisqu’il s’agit d’une évolution et démontre en même temps une sensibilité humaine. Au second degré, les initiales sont placées de sorte à former deux montagnes pour correspondre à ma deuxième passion, soit la nature. Un graphisme plus ferme signifie une identité artistique plus assumée.

Une autre belle nouvelle, je vous dévoile, par le fait même, une branche orientée vers la photo de sport et d'aventure. Ça fait un certain temps que je regarde cette option et Québec est tellement magnifique pour l'aventure. Il est temps de profiter de cette richesse. Je vous présente d'ailleurs Étienne Simmard, une étoile montante dans la grimpe canadienne. Vous risquez de le voir plus souvent dans mes prochaines réalisations.

Tout changement vient avec son lot de projets. J’ai ajouté ce journal pour vous tenir au courant de mes dernières expériences et pour vous aider à me suivre, je partagerai mes articles sur ma page Facebook et mon compte Instagram.

Affiche du Grand Prix Cycliste 2015

21 Jan

Quelle opportunité de participer à ce projet!

Le matin où j’ai été contacté pour contribuer à la création de l’affiche officielle du Grand Prix Cycliste de 2015, on m’avait parlé du concept de la prise de vue au dessus du cycliste. En soi, la photo me paraissait simple mais j’ai vite compris que le défi serait de taille.

J’ai donc dû faire des recherches sur, d’abord, la façon de faire tenir un vélo stable et ensuite, installer mon appareil photo au dessus et prendre la «shot». Merci Limoilou d'accueillir des spécialistes du vélo qui ont pu me prêter l’équipement parfait pour faire mes tests avant la séance.

Une fois installé, restait qu’à exécuter. Pas si facile tout de même: une jambe trop sortie, les bras pas assez évidents, le casque non-enligné avec la roue d’avant, le tout non-symétrique... De tout évidence, le travail ne s’arrêtait pas là.

Plusieurs essais m’ont permis de prendre LA photo; celle où tout était alligné et où le cycliste était mis en valeur au maximum. Fallait de la patience mais le résultat en a valu la peine. 

Quelques éclats d’eau plus tard, on tenait le résultat qu’on attendait. 

J’avais déjà vu mes photos d’autres contrats sur quelques panneaux de la ville ou sur les pages d’un magazine mais là, je voyais la photo partout! Je ne pouvais pas mieux rêver pour une telle visibilité. 

Plus tard, j’ai pu prendre part au deux événements, à Québec et à Montréal, en tant qu’un des photographes officiels. Je peux vous dire que des cyclistes, ça file à une vitesse difficile à suivre. Moments forts de ma participation au Grand Prix Cycliste: la fois où j’étais assis à l’envers sur une moto à tout allure pour prendre le peloton de front dans le Vieux-Québec et la fois où mon appareil a failli mourir (catastrophe évitée) après avoir passé des heures sous la pluie à Montréal.

À refaire!

Pioui - Grands Jardins

21 Jan

Dans mes temps libres, je prends des photos (et oui!) et je fais du plein-air. Un de mes sentiers favoris près de Québec est sans aucun doute Pioui dans le Parc des Grands-Jardins. Comme a dit un jour un de mes amis sur ce même sentier: «le ratio nombre de pas-point de vue est le plus intéressant ici» ou comme disait ma copine: «C’est le paradis des bleuets». Quoi demander de plus?

Voilà qu’un jour, j’ai voulu mettre à l’essai mes nouvelles lentilles moment.lens pour Iphone que j’avais reçues à Noël. L’occasion était parfaite. Je me suis amusé comme un fou. Comme quoi je ne peux pas m’arrêter de prendre des photos!

Entre deux points de vue, j’ai pu prendre quelques détails des arbres du coin à peine enneigés et j’ai surtout pu prendre cette lumière magique qui rendait la marche plus qu’agréable. Il y avait un je-ne-sais-quoi dans l’air ce jour là et il fallait que je capte ça. Les résultats sont magnifiques et les lentilles sont définitivement le meilleur jouet pour un photographe qui veut voyager léger.

Prochaine fois que je retourne dans le Parc des Grands-Jardins, ce sera pour l’escalade!
Allez voir le reste de mes photos sur mon journal VSCO.
http://vsco.co/francisfontaine/journal/pioui

Campagne ChewPod

21 Jan

Oh que j’ai ris.

Imaginez qu’on vous dise: «on veut prendre en photo des visages écrasés pour représenter des gens qui ont besoin d’un remontant. Ça va être affiché un peu partout. C’est un nouveau produit sur le marché super intéressant. Saurais-tu comment le réaliser?»

C’est certain que j’allais dire oui. Après réflexion, une vitre était la solution idéale. Je pense qu’on s’est plus amusé qu’on a travaillé. Les photos parlent d’elles-mêmes et je peux vous dire que ça a fait jaser.

Durant le projet, on m’a annoncé que ChewPod allait être le commanditaire principal d’une compétition d’escalade complètement folle près de chez nous. Étant fan du sport, j’étais trop content de savoir que ChewPod serait associé à la compétition d’Extrême Bloc Canada 2015 et que mes photos seraient vues par une tonne de grimpeurs.

Cet expérience m’a définitivement permis de sortir des séances commerciales plus classiques et de participer à la création d’une campagne publicitaire d’envergure qui, encore une fois, m’a donné une visibilité énorme. J’ai même pu faire un auto-portrait en or utilisant la même vitre à écraser des nez. Ce n’est peut-être pas un portrait digne des galeries d’art mais je peux vous assurer que c’est le plus loufoque.

J’aime mon travail.

Calendrier de la Folle Fourchette 2016

21 Jan

Il faut dire que j’ai un passé de photo culinaire qui refait surface une fois de temps en temps, surtout pour des connaissances.

La Folle Fourchette est une jolie quincaillerie culinaire installée dans mon quartier, Limoilou. Y entrer me crée immanquablement des besoins et est synonyme de coup de foudre pour à peu près tout ce qu’elles vendent. Même leur calendrier est devenu un classique pour les foodies du coin.

Connaissant les copropriétaires et sachant qu’elles étaient en train de travailler leur édition 2016, j’ai pu prendre part à ce projet et aider une entreprise locale tout à fait charmante.

La magie de la photo étant ce qu’elle est, j’ai fait ces deux clichés dans le confort de ma cuisine. Il faut dire que le cassoulet déconstruit du mois de janvier m’a rappelé de bon souvenir de randonnée sur le Sentier des Caps et je ne pouvais pas refuser l’opportunité de sortir ma planche de bois pour capter le tout. La recette se trouve dans le calendrier pour les curieux(ses)!

Voilà maintenant qu’à mon tour, le calendrier complète à merveille ma cuisine. Merci les filles, on remet ça quand vous voulez.